STOP aux régimes hyper-protéinés !

Les protéines animales sont-elles nécessaires à notre survie? En d’autres termes, avons-nous réellement besoin de consommer de la viande (au quotidien) pour combler les besoins en protéines de notre corps ? Ca c’est la question à 1000 dollars à laquelle nous allons tenter de répondre.

Tout d’abord, il est important de savoir que le corps n’a pas besoin de protéines tel quel mais plutôt des acides aminés que ces dernières contiennent. Et qu’est ce qu’une protéine? C’est une macromolécule biologique composée d’une ou plusieurs chaines d’acides aminés.

Cela veut dire que pour pouvoir accéder à ce dont il a besoin, le corps va devoir abattre un travail de Titan pour aller chercher ces acides aminés de par  l’extrême complexité de la structure des protéines. Ces protéines complexes sont essentiellement représentées dans notre régime alimentaire par les différents types de viande que nous consommons à l’heure actuelle.

So what ?…

Et bien pendant le processus de digestion, le foie va être sollicité à l’excès afin de procéder à la synthèse/métabolisation de ces protéines (pour récupérer les acides aminés), et donc la première retombée sera l’affaiblissement du foie (et de votre système immunitaire par la même occasion). Si seulement ça s’arrêtait là…cette phase de synthèse va entraîner la sécrétion de 2 types d’acides extrêmement nocifs pour l’organisme : l’acide sulfurique (connu communément sous le nom de « vitriol ») et l’acide phosphorique (un taux élevé en acide phosphorique va entraver le fonctionnement des reins et favoriser les calculs rénaux). Ces acides sont, sans surprise, très toxiques et destructeurs pour les tissus cellulaires du corps.

De plus (oui, rebelote!), l’étape de digestion finale de ces matières animales va entraîner la plupart du temps la sécrétion d’acide urique, qui est connu pour enflammer et endommager les tissus de l’organisme. C’est cet acide urique qui est d’ailleurs responsable des maladies telles que l’arthrite et la goutte (pour ne citer que celles-là).

En outre, les protéines animales sont remplies de cellules sanguines mortes (hémoglobine) qui elles sont remplies de fer. Le fer fait partie de la famille des minéraux et donc, consommé en abondance il peut être toxique pour le corps, principalement dans le cas ci-présent où le fer est oxydé (ceci ne concerne pas le fer provenant des végétaux, qui lui est de bonne qualité et non-oxydé).

La quantité de protéines recommandée est de 20 à 40 g par jour, or aujourd’hui nous constatons que la consommation journalière de protéines d’un sujet Lambda oscille entre 150 et 200 grammes (protéines animales de surcroît), ce qui nous emmène donc à une consommation en moyenne 6 fois supérieure au maximum requis par notre organisme.

Des milliers de personnes dans le monde meurent chaque année à cause des effets (nocifs) cumulés d’un régime riche en protéines qui détruit progressivement le foie, les reins, les intestins, etc.

Plus vous allez consommer de la viande, plus cela va entraîner une dégradation des muqueuses et tissus de votre organisme. Cette surconsommation est aussi à l’origine d’odeurs corporelles prononcées et est une porte ouverte à la prolifération de vers intestinaux en tout genre car ces derniers se nourrissent principalement des déchets résultant de la digestion extrêmement lente de ce type de protéines.

Des études menées par les plus grandes Universités et Ecoles du monde (comme l’Université de Harvard, tel que mentionné dans « The New England Journal of Medecine » et « The Archives of Internal Medecine ») ont prouvé à maintes reprises que les protéines animales sont toxiques pour le corps humain (de par leur niveau d’acidité très élevé).

A ce jour, le cancer du côlon (dû à une consommation excessive de viande et à ses résidus en putréfaction dans l’organisme) est le 2e type de cancer le plus répandu en Amérique.

Quid des régimes alimentaires hyper-protéinés tant plébiscités pour perdre du poids (rapidement) ?

Les régimes riches en protéines animales (viande) ont fait leur preuve quant à ce qui concerne la perte de poids. Mais la question à se poser est : qu’est ce qui favorise cette perte de poids? Autrement dit qu’est ce qui « légitimise » ces régimes en tant que brûleurs de graisse ?

Et bien c’est la sécrétion de tous les acides cités plus hauts qui permet de déstocker ces graisses. Sauf que ce qu’on oublie (et là où ces régimes ont échoué ou plutôt ce qu’ils ne vous disent pas) c’est que ces acides vont brûler les matériaux du corps: les graisses font partie de ces matériaux….les tissus musculaires aussi…les cellules, les organes du corps, bref vous l’aurez compris, ces acides ne vont pas se contenter de détruire ce que vous trouvez disgracieux chez vous mais vont attaquer votre système immunitaire dans son intégralité en « brûlant » tout sur leur passage (donc destruction des structures du corps, le gras et le reste).

Il est plus que temps de sortir des idées reçues et fausses, des mensonges qui ont été construits et appliqués à tord pendant des années et qui aujourd’hui ne cessent de montrer leurs limites (recrudescence de maladies liées à la surconsommation de chair animale).

Pourquoi se contenter de protéines (acides aminés) de seconde main lorsqu’on peut les avoir directement sous leur forme la plus simplifiée (protéines végétales), sans tous les risques et dégâts causés par leurs consœurs animales ?

Essayez un régime alimentaire dépourvu de viandes pendant quelques semaines et tirez vos propres conclusions. Limiter drastiquement sa consommation de viande (et la remplacer par des protéines simples) va vous permettre non seulement de maigrir sainement, mais aussi de vous prémunir des maladies dégénératives et grandissantes que connaît notre ère.

Par Sonia C.

© Crédit photo – Peter Hellberg

3 thoughts on “STOP aux régimes hyper-protéinés !

  1. étoile

    Bonsoir Sonia, et merci pour l’article. Cependant ma question est la suivante : c’est quoi les proteines simples? on les retrouve dans quels aliments?
    Merci

    Repondre
    • Sonia Auteur

      Bonjour Etoile,

      Les protéines simples sont des protéines d’origine végétale qui sont elles déjà bio-disponibles en acides aminés, ce qui veut dire que l’organisme n’a pas besoin de fournir un effort surhumain pour réussir à les synthétiser et donc pas de dégâts pour l’organisme. Je te recommande vivement de lire l’article sur la spiruline, tu auras beaucoup d’éléments de réponse à ta question, tout y est expliqué assez clairement mais en gros, on trouve les protéines simples dans les légumes et légumineuses, les céréales(épinards, lentilles,haricots rouges, quinoa, etc. Concernant les protéines animales, vaut mieux privilégier les poissons. Cependant il faut garder en tête que notre corps n’en a pas besoin en quantité astronomique (quelque soit la source), en moyenne 30 grammes de protéines par jour suffit largement

      Repondre
      • étoile

        Merci pour ta réponse, effectivement l’article sur la spiruline est plutot enrichissante.
        A bientot!

        Repondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *