3 organes qui vont vous aider à brûler plus de calories

Qu’est ce que le métabolisme ? Comment joue-t-il dans le brûlage de calories ?

De manière générale le métabolisme correspond à l’ensemble des réactions chimiques qui se déroulent dans l’organisme tels que la digestion et le transport des substances dans et entre les cellules. C’est ce qui permet au corps de se maintenir en vie, de se développer et de se reproduire.

Stimuler son métabolisme va permettre d’augmenter l’utilisation de l’énergie stockée dans votre corps sous forme de graisse. Un métabolisme fonctionnant au ralenti produit donc l’effet inverse c’est-à-dire favorise le stockage des graisses dans l’organisme. Des études ont prouvé que le métabolisme du corps humain pouvait ralentir jusqu’à 70% à l’âge adulte et ce, non pas à cause de l’âge comme beaucoup le pensent mais à cause de mauvaises habitudes alimentaires accumulées sur le long terme. Comment donc remettre les pendules à l’heure et recommencer à brûler des calories comme à ses 15 ans ?

Il est important de s’assurer que les principaux organes responsables de la dépense énergétique ne souffrent pas de carences, en d’autres termes qu’ils soient bien nourris 

Le foie : le foie fait partie des organes les plus importants du corps humain sans lesquels la vie serait impossible. En effet c’est dans le foie que tous les aliments consommés vont être stockés, transformés, assimilés pour être transportés par la suite dans le reste du corps (plus précisément ce sont les nutriments récupérés qui vont transiter via le reste du corps). Cette activité du foie demande beaucoup d’énergie au corps et c’est ce qui contribue à améliorer le métabolisme (rappelez vous: métabolisme = dépense énergétique). Le foie effectue donc un travail colossal au quotidien et s’il n’est pas alimenté de manière optimale, il sera dans l’incapacité de jouer pleinement son rôle de filtre (et donc ralentissement du métabolisme et stagnation des macronutriments dans le corps).

Comment bien nourrir son foie ? Des protéines et encore des protéines. Il est recommandé de consommer de 1 à 1,5 grammes de protéines par jour et par kg de poids. Une personne de 70 kg aura donc besoin de 70 à 105 grammes de protéines par jour. Privilégier les protéines maigres et végétales plus faciles à digérer (poulet, poissons, lentilles, tofu, etc)

Le 2e organe qui influe sur le métabolisme est la glande thyroïde ou thyroïde. La thyroïde est une petite glande qui se situe dans le cou. Elle permet la régulation de nombreux systèmes hormonaux dans le corps. On l’appelle d’ailleurs aussi le thermostat du corps car c’est elle qui nous rend sensible à la température de l’environnement externe (chaleur, froid). Elle joue aussi un rôle régulateur dans le brûlage de calories c’est pourquoi en cas de dysfonctionnement (hypothyroïdie, hyperthyroïdie), certains sujets vont constater entre autres une prise de poids malgré un appétit stable voir diminué. Vous allez aussi constatez que souvent des personnes adoptant un régime pauvre en glucides finissent par prendre du poids.

Comment bien nourrir sa thyroïde ? Consommer des glucides, principalement des glucides complexes, non raffinés et riches en vitamine B (quinoa, riz brun, avoine, etc).

Enfin, substituer votre graisse corporelle par la masse maigre (muscle): la graisse (l’excès de graisse) ne joue aucun rôle majeur dans votre corps à part vous apporter des bourrelets disgracieux (mais je suppose que je ne vous apprends rien 🙂 ). A contrario, les muscles sont en perpétuel mouvement via le phénomène de contraction (notez que les organes constitués principalement de tissus musculaires sont aussi appelés muscles) et donc il faut beaucoup d’énergie pour maintenir ces muscles en bon état de fonctionnement (ce sont les muscles qui permettent par exemple le maintien de la posture, la ventilation pulmonaire, la circulation sanguine, la progression des aliments, le remplissage de la vessie, etc.). En effet nous sommes constamment entrain de dépenser de l’énergie/brûler des calories (le cœur qui bat, le fait de bouger, de parler, de respirer, etc.). Et donc qui dit plus de muscles dit plus de calories brûlées (n’est ce pas génial ?? 🙂 ).

Comment faire pour transformer cette mauvaise graisse en muscle ? Il vous faudra un apport lipidique de qualité (combattre le gras par le gras, ça vous dit quelque chose ?). Vous aurez donc besoin d’un apport en oméga 3, oléagineux (noix, graines, etc.), huiles végétales 100% vierges (huile de coco, huile d’olive, huile de pépins de raisins). Ces acides gras vont agir sur les gênes qui commandent l’utilisation du gras comme source d’énergie.

Incorporez des activités sportives dans votre hygiène alimentaire va permettre de décupler ce processus qui consiste à convertir la graisse en énergie que le corps va utiliser/dépenser.

Vous savez donc ce qui vous reste à faire afin de retrouver votre métabolisme optimal et in fine votre corps de rêve !

Par Sonia C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *