TOP 4 des meilleures sources d’Oméga 3

Lorsqu’on parle d’oméga 3, il faut entendre « acides gras essentiels » dont le corps a besoin pour son bon fonctionnement. Le corps ne pouvant les fabriquer lui-même, ces acides gras doivent provenir de notre alimentation. Il existe 3 types d’acides gras:

*L’acide linoléique : constitue l’acide gras principal et joue un rôle important dans la santé de la peau (maintient leur élasticité) et des cheveux (souplesse et pousse).

*L’acide linolénique : soutient les fonctions du système nerveux et du cerveau

*L’acide arachidonique : il possède des propriétés cicatrisantes, aide au renforcement du système immunitaire et à la réduction des affections cardiovasculaires

L’acide linoléique reste cependant le plus vital des 3 car il peut être converti en acides linolénique et arachidonique.

Le rôle des acides gras ?

Outre les propriétés citées plus hauts, les acides gras sont aussi essentiels à notre corps car:

*Ils participent à la fabrication de l’hémoglobine (et donc contribuent indirectement au transport de l’oxygène dans les tissus).

*Ils favorisent la guérison

*Augmentent la capacité du corps à brûler de la graisse

*Permettent de maintenir le corps à une température normale

*Permettent le développement et le bon fonctionnement du cerveau

Les huiles possédant la meilleure qualité nutritionnelle d’oméga 3

L’huile de lin (ou huile de graines de lin) : est utilisée depuis plus de 5000 ans pour ses diverses propriétés. Elle est chargée en acide linolénique (58%) et gamma-linolénique. C’est une huile très périssable (il est conseillé de l’acheter en petites quantités) et qui résiste mal à la chaleur, donc à éviter pour la cuisson. Par contre vous pouvez l’utiliser dans vos salades où tout autre aliment froid.

L’huile de graines de cassis : connue pour sa haute teneur en acide linoléique et gamma-linolénique. On la retrouve peu dans le commerce et elle est le plus souvent disponible sous forme de compléments alimentaires. Elle apaise l’asthme et l’urticaire mais aussi le mal de gorge, la toux et la diarrhée.

 L’huile de bourrache : la bourrache est la plante par excellence des glandes surrénales (les glandes surrénales sont situées dans la partie supérieure de chaque rein ; elles ont pour rôle de secréter les hormones impliquées dans différents processus de l’organisme parmi lesquels le métabolisme).

 L’huile d’onagre : riche en acide linoléique et linolénique, cette huile produit des résultats exceptionnels dans le cas de scléroses en plaques.

Ces huiles sont d’origine végétale et renferment majoritairement des oméga 6. Ces oméga 6 sont riches en acide linolénique qui sera métabolisé dans le corps en acides gras oméga 3. Afin de conserver toutes leurs propriétés, ces huiles doivent être conservées à une température <20°c, loin de la lumière et consommées à froid (éviter la cuisson).

Les apports nécessaires recommandés en oméga-3 sont de 2 grammes par jour alors que la consommation moyenne est comprise entre 0,10 g et 0,20 g voire 0,60 g selon d’autres études.

Par  Sonia C.

© Crédit photo – Jo Christian Oterhals

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *