Comment éviter d’être parmi les 95% de personnes qui reprennent du poids après un régime?

Si vous lisez cet article, vous faites certainement partie des 95% de « malchanceux » qui ont repris du poids au bout d’un régime pourtant parfaitement mené (vous dites-vous 🙂 ) – ou alors vous êtes tout simplement curieux de savoir 🙂 – et vous vous demandez certainement ce qui n’a pas fonctionné. Vous allez voir que c’est tout con en fait 🙂

Que vous veniez de commencer votre régime avec une réserve infinie de motivation ou que vous soyez en plein parcours avec une lassitude qui commence à s’installer, cette statistique a forcément un impact sur vous et votre mental en prend un coup.  Dans mon cas, j’ai commencé à somatiser sur ce ratio quand il me restait encore environ 7 kg à perdre car j’étais déjà en pleine réflexion sur l’après régime et comment stabiliser ce poids perdu.

Voici l’approche que j’ai utilisée afin que cette statistique ne devienne pas une énième excuse pour retomber dans mes travers anciens et recommencer à mal manger sous le seul argument fallacieux que de toute façon c’était une fatalité et que tôt ou tard j’allais regrossir. Par souci de simplification je vais nommer ci- après 2 groupes :

                       – LES 95% : ceux qui ont repris du poids après un régime

                       – LES 5% : les heureux élus ayant réussi leur stabilisation

1 – Tout d’abord vous pouvez vous dire qu’une statistique tout aussi pertinente est que 100% des personnes en surpoids qui ne font pas de régime ou d’efforts pour perdre du poids restent gros et en surpoids donc de toute façon cela vaut déjà le coup de tenter sa chance.

2 – Ensuite, pensez-vous vraiment que c’est une fatalité et un incontournable de reprendre ce poids ou alors que LES 95% ont peut-être ré adopté des comportements alimentaires qui ont généré cette prise de poids ? La réponse étant forcément la dernière, cela peut servir de motivation supplémentaire pour vous encourager à penser et planifier votre stabilisation plutôt que de vous laisser surprendre et d’improviser : ce n’est jamais une bonne chose l’improvisation (sauf en jazz 🙂 comme dirait mon chéri) surtout quand on veut combattre efficacement une addiction

3 – Enfin, au lieu de vous focaliser sur la majorité (qui normalement n’est pas censée vous intéresser vu que votre objectif final est de ne pas en faire partie), la vraie question à se poser est de savoir comment font LES 5% pour ne pas reprendre du poids?

Et en effet, je me suis attachée dès ce moment-là à trouver autour de moi des exemples de copains/copines/connaissances  ayant réussi à perdre au moins 10 kg sans les reprendre depuis 2 ans et plus. Alors ne me dites pas « ben j’en connais pas…….. » C’est sûr que si vous n’avez jamais posé la bonne question, votre mental n’a jamais trouvé nécessaire de vous aiguiller vers ces personnes.

C’était mon cas et à partir du moment où j’ai changé mon focus, j’ai pu trouver 3/4 exemples de telles personnes et je me suis dès lors attelée à compiler leurs bonnes pratiques de stabilisation et d’équilibre alimentaire pour d’une part planifier la mienne et d’autre part convaincre mon subconscient que c’était possible de faire partie des 5% .

En définitive, vous devez absolument faire ce travail mental de vous convaincre que vous êtes parmi LES 5% avant que le doute/la frustration, mère de tous les vices quand il est question de régime, ne vienne rapidement saper vos efforts.

Traduction de la pensée de l’image: « quand nous sommes concentrés sur ce que nous voulons, les choses commencent à se mettre parfaitement en place »

Par Nelly C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *